CE QUI NOUS ARRIVE !


 

 

le jour de CharlieCe qui est attaqué ce n’est pas un journal, ce n’est pas un état, ce n’est pas un peuple, ce n’est pas des hommes et des femmes… c’est leur esprit, l’esprit individuel, l’esprit collectif, notre esprit. L’esprit, la parole inaliénable, la liberté d’être et de dire, le principe qui tire l’humanité de l’obscurité à la lumière.


Et s’il y a un ou des ennemis, c’est la bêtise, l’obscurantisme qu’il soit d’ici ou d’ailleurs, qu’il prenne la forme de la religion ou de la politique, racisme, sexisme, intolérance, violence, avidité, lâcheté… L’ennemi partout et toujours, le même, unique dans sa répugnance, touche tout le monde et surtout nous-mêmes. Il est présent dans l’autre mais aussi, nous le savons tous, au profond de nous.

 

Ce qui nous arrive, nous le ressentons dans notre chair et notre conscience, c’est un cataclysme symbolique, un moment de bascule, un point de non-retour. Ce carnage irrationnel qui est la fin de quelques êtres libres, nous devons en faire notre métamorphose, nous devons sublimer cette horreur fanatique en un commencement pour tous. Ce jour de janvier doit devenir la pierre qui marque NOTRE choix : continuer dans une laideur commune obscène ou faire l’effort de changer pour la beauté partagée du monde, nous en avons les moyens matériels et en avoir le désir intellectuel doit être non seulement une fierté mais aussi une nécessité.

Il n’est plus possible de se taire ni de faire comme si tout allait bien, le monde ne tourne pas rond, nous sommes guidés par de mauvaises énergies, de mauvais guides et nous nous devons de réagir …

 

Paix, tolérance et bienveillance

Nous sommes tous Charlie

 


Pour Roule ta bosse ! Philippe Berthé

 

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *